De retour à Siquijor

Saison deux d’une série sous les tropiques
Près de deux mois se sont déjà écoulés depuis notre retour sur Siquijor. 

Le retour s’est déroulé
… sur cette mélodie familière qui fait « comme si nous n’étions pas partis » …
… avec quelques notes mélancoliques d’une nostalgie difficile à décrire … 
… et celles plus dissonantes qui parlent du doute étrange « sommes-nous ou non chez nous ? » …

Un retour lent. Par étapes comme on les aime. 

À Manille, les vivants ont veillé, chanté, mangé autour de tombes un peu plus belles, un peu plus fleuries. Personne d’entre les morts n’est sorti ressuscité, et la symphonie discordante de Noël a pu enfin commencer avec ses chants incessants, les lumières, et les malls qui débordent de cadeaux, cette cacophonie visuelle et sonore qui rappelle sans répit que la fête de Noël est aussi le territoire des gourous du marketing.

début novembre, le Robinson mall est déjà prêt pour la fête de Noël

… mais, arrivés à Siquijor, la vie a très vite repris son cours, avec ses journées qui s’enchainent, sans routine et sans plan à trop long-terme.

Moins de deux mois se sont passés, et pourtant, cela nous parait tellement plus long, nombreuses sont les choses qui se sont effectivement passées. Le temps a d’abord été aux retrouvailles. Heureuses, joyeuses, festives. « J’ai comme la sensation que depuis votre retour, on a passé beaucoup de temps à fêter », les paroles de Julia, qui semblait plutôt vouloir dire « trinquer » que « fêter », nous le rappellent bien … 

… Nous aurions pu effectivement être plus sages si ce n’est qu’aux retrouvailles ont succédé la visite de notre ami Olivier, les retrouvailles « siquijoriennes » avec Nico de Manille, la reprise pour nous des community diners, ces soirées autour d’un festin fait de plats concoctés par chacun …

… Puis il y a eu des histoires de volontariat, celles de la Patate aux prises avec Le Dog, et avec monsieur le nouveau vétérinaire, et les travaux bien sûr, les travaux dont la reprise a été imminente

… car la nouvelle année avec son lot de surprises et de bonnes résolutions est à nos portes … bien que … en matière de surprises, celles-ci sont arrivées en mode « anticipé », le Père Noël passe en avant-première sous ces latitudes, n’est-ce pas la Patate ?

(suite au prochain épisode conté à quatre pattes …) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *